Sur le même sujet

  • "Tout baptisé peut donner le Christ"

    Sous l’impulsion de Mgr Albert Rouet, archevêque émérite de Poitiers, est née une expérience diocésaine unique avec des personnes handi

  • Appelés à servir

    Infirme moteur cérébral, en fauteuil roulant, Michel Pilon est diacre permanent du diocèse du Mans et marié depuis 40 ans à Madeleine.

  • François, le Poverello

    Tout au long de cette année, Jean Vanier médite pour Ombres et lumière sur la vie de saint François.

© DR pour Ombres et Lumière

© DR pour Ombres et Lumière

"C’est plus facile d’aller voir Jésus dans une étable"

L’Eglise nous propose avec l’Avent un temps particulier pour marcher vers Noël, temps d’attente et de conversion. En 2013, Thérèse, une jeune fille atteinte du syndrome d'Asperger, nous partageait ce que l'Avent et la Nativité représentaient pour elle.

 

L'Avent c'est la préparation de Noël. Il y a la crèche, c'est joyeux, c'est joli la crèche. On la met dans la maison. Cela donne de la joie. Et c'est plus facile d'aller voir Jésus dans une étable. Dans un hôtel, on ne l'aurait pas trouvé car il y a trop de chambres.

Noël, c'est la naissance de Jésus. Jésus est le sauveur des hommes ; Je souffre de ne pas savoir quoi dire, comment dire ! Je n'aime pas parler de mon handicap. C'est dur de parler de la souffrance.

En ce moment, je désire un travail et avoir mon permis de conduire. J'ai demandé à Jésus pour mon permis, pourquoi il ne m'aiderait pas pour mon permis !

J'aime la fête, j'aime aussi mon anniversaire. J'aime les cadeaux. Je trouve bien les surprises, c'est sympa les surprises...

Je ne sais pas si Jésus peut me faire des surprises, Il ne le dit pas dans la Bible. Il nous promet le paradis… quand même, ça c'est une surprise !

Thérèse, ol.ombresetlumiere.fr – 22 décembre 2013

Thérèse a 19 ans. Elle est atteinte du syndrome d’Asperger, une forme d’autisme.

Pour aller plus loin

A voir aussi