Sur le même sujet

  • Eloge de la fragilité

    Actuellement dans les salles, Henri, le film de Yolande Moreau met en scène la rencontre d'un propriétaire de café, veuf et abattu

  • Révélateurs d’humanité

    Universitaire et père de 7 enfants, dont deux sont trisomiques, Benoît Pigé vient de publier "Les personnes trisomiques, révélateu

  • Un long chemin vers le consentement

    Marie était très jeune quand elle a appris que sa deuxième fille était atteinte de trisomie 21.

© DR

© DR

Ce que j’ai appris à l’Arche

Etre volontaire à l’Arche, c’est partager en foyer le quotidien de personnes ayant un handicap mental. Une expérience unique comme en témoigne Cécile, qui vient de passer dix mois de service civique à Trosly-Breuil.

Ayant fini mes études de droit, je pouvais enfin réaliser un de mes rêves : un an au service des autres ! Me voilà donc arrivée pour dix mois de service civique à L’Arche à Trosly ! En étant assistante de foyer, j’ai pu apprendre à travailler de mes mains en faisant la cuisine, le ménage, les courses, les conduites pour une maison de douze personnes. Cette expérience de « femme au foyer » m’a permis de comprendre qu’une vie simple nous conduit au bonheur ! Les personnes avec un handicap, que l’on appelle « personnes accueillies », m’ont démontré que c’était moi la personne accueillie et pas eux. Ils m’ont accueillie simplement, sans savoir rien de moi, sans me demander mon diplôme, mon milieu social, mes croyances politiques et religieuses, bref, ils m’ont accueillie sans me juger, et avec des grands sourires ! Regarder des matchs de foot avec Tiphaine, discuter avec Cindy, faire les courses avec Dominique, chanter et prier avec Jean-Louis : les petits moments tout simples devenaient des choses extraordinaires car ils étaient vécus dans la joie et dans l’amour. En vivant 24h sur 24 ensemble, je ne pouvais me cacher derrière un masque, je devais être moi-même. Cette vie à la campagne, loin du tourbillon parisien, m’en a appris plus sur moi-même et sur les autres en un an qu’en vingt trois ans. Elle m’a permis de développer patience, humilité, bienveillance… Ce qui m’a fascinée c’est la facilité des rencontres et les demandes de pardon. Il y a eu quelques moments durs mais il y a eu encore plus de moments de joie. Quelle joie quand Murielle m’a accueillie pour la première fois au foyer, quand Tiphaine m’a appelée par mon prénom, quand Jean-Louis m’a tendu la main, quand Cindy a bondi de joie à ma rencontre, de voir de la fierté dans les yeux de Dominique qui nous a aidés à préparer le repas. Remplie d’une expérience forte, à moi maintenant de transmettre ce que j’ai reçu à l’Arche ! Verso l’alto !

Cécile

Pour connaître les conditions du service civique à l’Arche :

Arche en France

Pour aller plus loin

  • Trisomie 21 : entre espoir et inquiétude

    Le 1er gouvernement du quinquennat d’Emmanuel Macron envoie des signaux contradictoires quant à la politique à mener en

  • Soigner l'intelligence

    A l’occasion de la journée mondiale de la trisomie 21, KTO diffuse un documentaire intéressant et original, consacré à l

  • La trisomie 21 à la Une

    Livres de témoignages, émissions de télé, buzz sur internet… La trisomie 21 a rarement fait autant parler d’elle que ces

A voir aussi