Sur le même sujet

 Sans tomber dans le pathos, Une merveilleuse histoire du temps raconte l'histoire du couple Hawking devant l'inéluctable avancée du handicap. ©Universel

Sans tomber dans le pathos, Une merveilleuse histoire du temps raconte l'histoire du couple Hawking devant l'inéluctable avancée du handicap. ©Universel

Cinéma : "Une merveilleuse histoire du temps" ou un hymne à la vie

Une merveilleuse histoire du temps est l’histoire d’un des plus brillants cerveaux de notre temps, l’astrophysicien Stephen Hawking, atteint de la maladie de Charcot. Mais c’est surtout l’histoire d’un amour, celui qui l’unit à Jane Wilde dont le livre autobiographique a servi de base au scénario.

1963, Stephen Hawking, brillant étudiant en cosmologie à l'université de Cambridge, rencontre Jane étudiante en lettres. Il a 21 ans, va attaquer son doctorat et là, tombe un diagnostic implacable : il est atteint de la maladie de Charcot. Le médecin lui annonce à brûle pourpoint qu’il va perdre petit à petit l’usage de tous ses membres et que son espérance de vie est de 2 ans. Une fois le choc de l’annonce passé, grâce à l’amour indéfectible de Jane qu’il épouse contre toute attente, ils entament tous les deux un combat contre l’inéluctable. Au cours des deux heures d’un film à l’esthétisme recherché, servi par une très bonne bande originale, on assiste à la dégradation du corps de Stephen, remarquablement interprété par Eddie Redmayne, et parallèlement à cette vie de couple peu ordinaire où amour, courage, intelligence et humour sont toujours au premier plan.

Sans tomber dans le pathos, le film est émaillé de scènes riches en émotion telle cette partie de croquet où le héros exprime toute sa rage contre le handicap. Ou encore "la montée de l’Everest" de Stephen, qui tente de gravir un escalier allongé sur les marches, sous le regard de son jeune fils qui l’attend en haut. Par ailleurs, le film aborde de façon intéressante la question du tiers aidant. Le handicap devenant plus lourd, la nécessité pour le couple de se faire aider apparaît. Comment la femme peut-elle garder pleinement son rôle d’épouse ? Quelle est la juste place du tiers ? Ce film est un véritable hymne à la vie ; comme le déclare Stephen Hawking lors d’une conférence : "lorsqu’il y a de la vie, il y a de l’espoir".

Christel Quaix

Une merveilleuse histoire du temps, film de James Marsh

Sortie en salles le 21 janvier 2015

Christel Quaix

Pour aller plus loin

  • Une jeune fille de 90 ans

    Quand la danse redonne vie à des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Un beau documentaire à revoir sur Arte.

  • La vie sous force 10

    Samedi 8 octobre, Jean d’Artigues, un entrepreneur de 52 ans, tétraplégique et porteur de la maladie de Charcot, embarqu

  • La vie à l'envers

    Trois sœurs confrontées à la maladie d’Alzheimer de leur mère : telle est la trame de ce téléfilm familial, qui sait mêl

A voir aussi