Sur le même sujet

  • "Tout baptisé peut donner le Christ"

    Sous l’impulsion de Mgr Albert Rouet, archevêque émérite de Poitiers, est née une expérience diocésaine unique avec des personnes handi

  • Appelés à servir

    Infirme moteur cérébral, en fauteuil roulant, Michel Pilon est diacre permanent du diocèse du Mans et marié depuis 40 ans à Madeleine.

  • François, le Poverello

    Tout au long de cette année, Jean Vanier médite pour Ombres et lumière sur la vie de saint François.

Aure-Anne de Coniac est l'un des grands GO de ces JMJ. © Florent Bénard

Aure-Anne de Coniac est l'un des grands GO de ces JMJ. © Florent Bénard

Des JMJ pour s’ouvrir à la différence

Les inscriptions sont bouclées pour vivre les Journées Mondiales de la Jeunesse avec l’Arche & Co du 21 au 31 juillet à Cracovie (Pologne). Trois questions à Aure-Anne de Coniac, co-organisatrice. Elle nous donne un avant goût des ces "JMJ Hors-Norme" !

Pourquoi avoir lancé une route spécifique avec des personnes avec un handicap mental ?

En juillet dernier, le Vatican a contacté l’Arche international pour qu’une route soit organisée aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) pour les personnes avec un handicap mental. En septembre, l’Arche international s’est tourné vers l’Arche en France et nous avons contacté d’autres associations pour qu’elles se lancent dans l’aventure avec nous : A Bras Ouverts, Foi et Lumière, Hand Amitié, la Conférence des évêques de France – pour être en lien avec les Pastorales des personnes handicapées (PPH) des diocèses – et la Fondation OCH.

Combien de jeunes attendez-vous à ces JMJ ?

Tout a été prévu pour accueillir 1000 personnes. Pour l’instant, sont inscrites 300 personnes de l’Arche : des personnes avec un handicap, leur binôme, et des personnes présentes pour porter le groupe, mener des activités… Nous attendons aussi 50 personnes de Foi et Lumière, 40 autres de Hand Amitié, et 200 d’A Bras Ouverts (deux accompagnateurs pour une personne avec un handicap). Nous aimerions accueillir 350 jeunes qui viennent sans accompagner une personne avec un handicap, simplement pour vivre les JMJ avec nous et découvrir le don des personnes. On souhaite vraiment éviter l’entre-soi et donc on essaie au maximum de s’ouvrir vers l’extérieur. Pas mal de jeunes du Réseau ignatien MAGIS se sont déjà inscrits ; il y aura aussi des jeunes de l’association interreligieuse Coexister. Nous avons encore 150 places ; ce sont les derniers jours pour s’inscrire et partir avec nous !

Comment vont se dérouler ces JMJ avec l’Arche & Co ?

Elles se dérouleront en deux temps. Pendant une première semaine, nous aurons plutôt des événements entre nous pour nous rencontrer. Puis les JMJ avec tous les autres diocèses et pays commenceront le 26 juillet avec la messe d’ouverture des JMJ. Nous avons la chance de rester pendant ces deux semaines sur le même lieu ; ce qui est plus adapté pour les personnes avec un handicap. Et comme nous serons tout près de Cracovie et du campus Misericordia, nous allons animer des catéchèses avec Mgr Daucourt, évêque émérite de Nanterre, sur notre lieu, où tous les diocèses sont invités à nous rejoindre. Et dans le cadre du Festival de la jeunesse, le 27 juillet, nous proposons une table ronde avec des personnes d’une communauté de l’Arche au Moyen Orient, des personnes de Coexister, et le Père Christian Salenson, spécialiste de la question interreligieuse qui nous présentera des grandes figures spirituelles comme Charles de Foucauld et Christian de Chergé. Nous aimerions aussi qu’une équipe de notre groupe participe au tournoi de foot pendant ce Festival de la jeunesse.

Enfin nous sommes très heureux car nous serons bien présents aux "pre-events" des JMJ. Deux personnes du Comité d’organisation local sont venues nous rencontrer à Paris pour nous demander d’animer un mime sur la parabole du Bon Samaritain le 28 juillet avant la cérémonie d’accueil du Pape. Et Michael McDonald, un réalisateur américain ancien assistant à l’Arche qui fait un tour du monde des communautés pour filmer des personnes avec un handicap (Websérie #JeSuisCommeJeSuis), donnera son témoignage avant le chemin de croix avec le Pape. C’est une grande chance pour nous.

Propos recueillis par Florence Chatel, ombresetlumiere.fr – 10 juin 2016

 

 

 

 

Pour aller plus loin

A voir aussi