Sur le même sujet

© C de la Goutte / Ombres et Lumière

© C de la Goutte / Ombres et Lumière

La foi dans mon travail

"Je suis le seul croyant de l’équipe de l’IMP (Institut Médico Pédagogique) où je travaille. J’aimerais témoigner de ma foi. Mais comment faire ?" s’interroge Yves, 34 ans. La réponse de Jean Vanier, fondateur de l’Arche.

A l’heure où la laïcité a envahi tous les domaines de la vie sociale, difficile parfois de clamer haut et fort ses convictions chrétiennes ! Pourtant, en lisant votre lettre, une phrase du prophète Michée m’est venue à l’esprit : "On t’a indiqué, ô homme, ce qui est bon, ce que Yahwé réclame de toi : rien d’autre que de pratiquer la justice, d’aimer la fidélité et de marcher humblement avec ton Dieu" (Mi 6,8). N’est-ce pas là la façon de témoigner de sa foi ? Etre attentif à chaque personne, car chacune a été créée par Dieu et est aimée de Dieu.
Si souvent, nous jugeons l’autre, surtout celui qui est différent, celui qui nous déçoit, nous dérange ou nous met en cause. Si vite, nous voyons les défauts et les ténèbres dans l’autre plutôt que ses qualités et la lumière en lui. Si souvent, nous avons peur de l’autre.
Etre attentif à chacun, c’est nous mettre à sa place, prendre conscience de ce dont il a besoin, répondre à son appel à être aimé, reconnu et sécurisé. Témoigner de sa foi, c’est témoigner pour chacun de "l’amour de Dieu qui a été répandu dans notre cœur" (Rm 5,5).

"Devenir le visage doux et humble de Jésus."

Comment être signe et présence du Dieu humble et doux, qui désire nous rassembler dans l’unité ? Il y a, en chacun de nous, un tel désir d’avoir raison, de dire "je sais, c’est moi qui décide". Mais seul, nous ne pouvons rien. Il est nécessaire de coopérer avec d’autres ; nous avons besoin les uns des autres. Quand on porte une responsabilité, il s’agit de créer une équipe unifiée, où chacun a sa place et où on met en évidence les dons de chacun. Etre artisan d’unité et de paix, cela implique que nous sachions aborder les conflits, agir avec sagesse et défendre les plus faibles. Témoigner de sa foi, c’est aussi devenir une présence de Dieu : "Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, Mon Père l’aimera et nous viendrons vers lui et nous ferons chez lui notre demeure" (Jn 14,23). Dans notre monde divisé et souffrant, où Dieu semble absent, un disciple de Jésus est appelé à devenir une présence de paix et de lumière. Nous sommes appelés à devenir le visage doux et humble de Jésus.

Jean Vanier, Ombres et Lumière n°139

Pour aller plus loin

A voir aussi