Sur le même sujet

Le téléfilm d'Arte se concentre sur la perception et le vécu du fils ainé, Simon, jeune adulte qui souffre profondément des troubles paternels. © BR/Nikolaus Kassian

Le téléfilm d'Arte se concentre sur la perception et le vécu du fils ainé, Simon, jeune adulte qui souffre profondément des troubles paternels. © BR/Nikolaus Kassian

La folie en embuscade

La folie en embuscade Ce téléfilm allemand aborde avec délicatesse le sujet de la maladie psychique dans le quotidien d’une famille. A voir, vendredi soir sur Arte !

En dépit d’un titre un peu racoleur, voici un téléfilm de grande qualité, qui montre de façon très juste la façon dont la maladie psychique peut perturber le quotidien d’une famille. L’histoire se passe dans une petite ville allemande. En l’occurrence, la personne malade est ici Hans, le père, atteint de schizophrénie, et sujet à de violents accès de paranoïa. A l’occasion d’une crise, il est hospitalisé de force, car il nie sa maladie. S’il laisse entrevoir l’amour inébranlable de l’épouse dans cette épreuve, le film se concentre sur la perception et le vécu du fils ainé, Simon, jeune adulte qui souffre profondément des troubles paternels. Désemparé, il oscille entre le souci de protéger son parent, l’inquiétude, et la honte qui l’empêche de construire sereinement sa vie, notamment sur le plan affectif. Rude mais beau, ce film doit beaucoup à l’interprétation exceptionnelle des acteurs. Il éclairera le grand public sur une réalité souvent taboue et rejoindra sans nul doute ceux qui connaissent telle situation.

Cyril Douillet, ombresetlumiere.fr – 31 mai 2016

Arte, vendredi 3 juin, 20h55.

A lire sur le même sujet : Ombres et Lumière n°211 "Enfant de parent handicapé : un héritage particulier".

Pour aller plus loin

A voir aussi