Sur le même sujet

"La porte d'Anna" plonge le spectateur dans l'univers de la Fondation Vallée (Val de Marne) qui accueille en internat des enfants et adolescents autistes et psychotiques. © Gebeka films

"La porte d'Anna" plonge le spectateur dans l'univers de la Fondation Vallée (Val de Marne) qui accueille en internat des enfants et adolescents autistes et psychotiques. © Gebeka films

La porte d’Anna

Avec humanisme, ce documentaire montre le quotidien d’une institution accueillant de jeunes autistes.

La Fondation Vallée, située à Gentilly, dans le Val de Marne, est un hôpital de pédopsychiatrie qui accueille en internat des enfants et adolescents autistes et psychotiques. C’est dans cet univers un peu à part que s’est invitée, entre 2010 et 2013, la caméra de Patrick Dumont et François Hébrard. Il en résulte un documentaire très soigné qui ne lasse jamais le spectateur. On suit d’abord avec curiosité, puis attachement, le quotidien d’Idriss, Alina, Kyle et les autres, jusqu’à ce que peu à peu l’étrangeté s’efface devant l’émerveillement, voire une certaine poésie. La caméra parvient ainsi à saisir des moments magiques, comme cette espèce de "transe" du jeune Éric lorsqu’il écoute un morceau de musique ; ou ce voyage en train de nuit vers une station de sport d’hiver, échappée belle au sein d’une vie très cloîtrée. L’intérêt de ce documentaire est aussi de donner à voir de belles figures d’éducateurs, à la patience sans limite, tout entier dévoués à éveiller le meilleur de ces jeunes en marge. Et ainsi de laisser poindre à l’écran ce qui devrait faire l’âme de ce métier parfois en crise : l’amour.

Cyril Douillet, ombresetlumiere.fr - 1er juin 2015

De Patrick Dumont et François Hébrard. Sortie le 3 juin.

Pour aller plus loin

A voir aussi