Sur le même sujet

  • Tu es mon poids d’amour

    Administrateur du Groupe Polyhandicap France, Cédric Gicquel est le père de trois enfants dont Worou-Guillaume, 9 ans.

  • Ma vie comme un trail

    Dimanche 21 juin, c'est la fête des pères !

  • La révolte d'un papa

    Profondément meurtri par la trisomie de son fils Xavier, Gérard relit les quinze dernières années de sa vie : une paternité blessée où

© www.photo-libre.fr

© www.photo-libre.fr

La prière des mères me tient debout

Sur qui s’appuyer, quand on éduque seule son enfant handicapé ? Chaque semaine, Marguerite rejoint d’autres mamans, pour prier avec elles et se confier.

Subitement seule pour élever nos deux enfants, je me trouvais plongée dans une profonde angoisse qui s'exprimait confusément : jamais je ne saurai les éduquer, et surtout jamais je ne saurai les rendre heureux. Une amie me parla de son groupe de prière des mères (1) et je sus intuitivement que c'était ce qu'il me fallait. Mais je ne fis rien pour me renseigner. Un soir, une autre mère de famille dont l'enfant est atteint d'une maladie rare, m'invita à rejoindre son groupe, tout à côté de la maison. C'était un signe... Deux ans après, je peux dire que c'est cette heure, hebdomadaire, qui me tient debout !

Pendant cette heure-là, les sept mamans réunies, confient leur fardeau, leurs soucis, et prient ensemble, et terminant par la remise à Dieu de chacun de leurs enfants. Mon anxiété de mère qui est une seconde nature (mais j'ai découvert que je ne suis pas la seule !) est en train de se dissoudre peu à peu et j'apprends l'abandon : le Seigneur est un Père qui prend soin concrètement de chacun de ses enfants. Et nos enfants ont en eux une force de vie plus forte que tout. Au cours de ce temps de prière, pour la première fois, j'ai pu dire "fiat" pour le départ de mon mari. Et depuis peu, j'ose fêter les anniversaires des enfants à la maison : oui, nous pouvons être heureux ensemble !

Marguerite S., Ombres et Lumière n°160

(1) La Prière des Mères, 69, boulevard Lannes 75116 Paris, tél. 01 40 13 75 00 www.prieredesmeres.com

 

Pour aller plus loin

  • "Ma force, c’est ma faiblesse"

    Auteur de "Deux petits pas sur le sable mouillé", maman d’Azylis, polyhandicapée, Anne-Dauphine Julliand a reç

  • Ensemble

    Cette pièce de théâtre narre l’histoire d’une mère totalement consacrée à son fils handicapé mental et d’une fille qui n

  • "Un jour à la fois" est devenu ma devise

    Les mamans d’enfant handicapé sont-elles différentes des autres ?

A voir aussi