Sur le même sujet

Laurence Nait Kaoudjt a été condamnée le 15 septembre 2015 par la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine à cinq ans de prison avec sursis. © Benoît Peyrucq / AFP

Laurence Nait Kaoudjt a été condamnée le 15 septembre 2015 par la cour d'assises d'Ille-et-Vilaine à cinq ans de prison avec sursis. © Benoît Peyrucq / AFP

Laurence, une maman comme moi

Le procès de Laurence Nait Kaoudjt, qui a tué sa fille Méline, polyhandicapée, vient de s’achever. Notre chroniqueuse Sophie Lutz réagit à cette terrible histoire.

"J’ai consacré, sans regret aucun, toute ma vie à ma fille pour lui apporter le meilleur, pour qu’elle soit heureuse comme n’importe quelle petite fille. C’était toujours l’une avec l’autre, jamais l’une sans l’autre. C’était fusionnel." La maman qui a dit cela, en utilisant les mêmes mots que j’ai eu dans la tête quand Philippine est née, a tué sa fille polyhandicapée de 8 ans "par amour" avant de tenter de se suicider. Son procès vient d’avoir lieu. Je me sens si proche de cette femme, de son cœur de maman, de sa détresse. J’aurais pu me retrouver à sa place, si… Si j’avais eu comme elle un mari violent qui me battait. Si, comme elle, je m’étais retrouvée seule dans une nouvelle ville, après avoir réussi à me séparer de lui. Si, comme elle, je n’avais pas réussi à me résoudre à ce que ma fille aille à l’institut médico-éducatif. Si comme elle je n’avais pas réalisé que la séparation n’est pas l’abandon. Si, comme elle, je n’avais pas pris conscience que vivre en fusion, c’est mortel. Si, comme elle, je n’avais pas compris à un moment que je n’étais pas chargée de faire le bonheur de mon enfant. Si, comme elle, je n’avais pas vu que ma fille n’avait pas besoin que je lui consacre toute ma vie, mais besoin de sentir que je reprenais des forces en faisant autre chose. Si comme elle, je n’avais pas vu qu’il est terrible pour un enfant de devenir celui qui empêche de vivre, que cela ne peut pas le rendre heureux d’être le boulet de sa maman. Je prie pour que cette maman, croyante, découvre mieux ce qu’est l’amour. Et par-dessus tout, qu’elle soit consolée.

Sophie Lutz, ombresetlumiere.fr – 17 septembre 2015

Pour aller plus loin

A voir aussi