Sur le même sujet

Les amis se mobilisent

A huit ans, Alix, autiste, était en Clis (Classe d’intégration scolaire). Si ses problèmes scolaires étaient réglés, sa socialisation ne l’était pas. Alix n’était jamais invitée.

Même pour les fêtes de famille, on l’invitait à reculons, en suggérant à ses parents de la faire garder… Mais tout a changé le jour où Laurence, une amie, m’a proposé, avec l’aide d’une quinzaine de familles, d’accueillir Alix tous les dimanches. A ce moment-là, j’attendais notre cinquième enfant, j’avais bien besoin de souffler et de trouver du temps pour mon mari et mes autres enfants. Ce fut le cadeau de ma vie !
Chaque dimanche donc, à tour de rôle selon le planning établi par Laurence, une famille amie recevait Alix pour la journée ou l’après-midi. Le soir, quand elle rentrait, Alix était toujours très heureuse d’avoir passé du temps chez "ses" amis. A la fin de l’année, nous avons organisé un grand goûter chez nous, réunissant tous les amis d’Alix et leurs familles avec qui nous avions lié une amitié solide. "Les dimanches d’Alix" ont perduré ainsi pendant dix ans, au grand bonheur de notre fille et du nôtre bien sûr !

Anne Feroldi, Ombres et Lumière n°171

Pour aller plus loin

A voir aussi