Sur le même sujet

  • La révolte d'un papa

    Profondément meurtri par la trisomie de son fils Xavier, Gérard relit les quinze dernières années de sa vie : une paternité blessée où

  • Tu es mon poids d’amour

    Administrateur du Groupe Polyhandicap France, Cédric Gicquel est le père de trois enfants dont Worou-Guillaume, 9 ans.

  • Ma vie comme un trail

    Dimanche 21 juin, c'est la fête des pères !

© Luc Tesson pour Ombres et Lumière

© Luc Tesson pour Ombres et Lumière

Pépite de joie

"Les pépites, on s'y accroche beaucoup. Elles nous animent, nous renforcent, nous construisent tous ensemble." Ainsi témoignent des parents comme Marie-Christine, maman d'Hélène, une jeune fille avec un handicap mental.

Dès sa naissance, Hélène a été placée en réanimation. Le désir de voir notre enfant baptisée s'est rapidement imposé. Cette décision prise, je me suis sentie comme portée, apaisée, forte, presque heureuse. Nous sommes allés voir la surveillante du service, pour annoncer qu'un ami prêtre allait venir baptiser notre fille. Celle-ci a annoncé qu'elle allait faire transférer Hélène dans une salle voisine plus spacieuse pour que nous soyons plus à l'aise pour la célébration. Premier cadeau. Hélène n'avait jamais été habillée, sauf d’une couche-culotte. Son infirmière m'a fait le plus merveilleux des cadeaux. J’ai découvert au moment du baptême ma fille revêtue d'un adorable vêtement blanc avec un col en dentelle que je reconnus aussitôt car il faisait partie de son trousseau. Il n'est pas aisé d'enfiler un vêtement à un bébé bardé de fils et de tuyaux. Son vêtement blanc de baptême a été donc été son premier vêtement. Deuxième très beau cadeau.

La célébration fut simple et dépouillée. Et une forme de paix difficile à décrire, de certitude que rien de grave ne pouvait arriver à notre enfant chérie : soit elle survivait et tout allait bien, ou elle tombait dans les bras du Père et tout allait bien. Cadeau aussi, grâce que d'avoir pu vivre cela.

Deo Gratias !

Marie-Christine

Tout le dossier "En famille, pépites de joie" : Ombres et Lumière n°214

Pour aller plus loin

  • "Ma force, c’est ma faiblesse"

    Auteur de "Deux petits pas sur le sable mouillé", maman d’Azylis, polyhandicapée, Anne-Dauphine Julliand a reç

  • Ensemble

    Cette pièce de théâtre narre l’histoire d’une mère totalement consacrée à son fils handicapé mental et d’une fille qui n

  • "Un jour à la fois" est devenu ma devise

    Les mamans d’enfant handicapé sont-elles différentes des autres ?

A voir aussi