Sur le même sujet

En juillet 2014, Perrine Abelé et un binôme "handi-valide" ont parcouru le monde ! © C de la Goutte / Ombres et Lumière

En juillet 2014, Perrine Abelé et un binôme "handi-valide" ont parcouru le monde ! © C de la Goutte / Ombres et Lumière

Perrine Abelé, en trinôme autour du monde

En juillet 2014, cette ergothérapeute, passionnée de voyages, a entamé un tour du globe en huit étapes. Dans chaque pays traversé, un binôme formé d’une personne avec un handicap et d’une personne valide venait la rejoindre. Une expérience de solidarité par-delà les frontières. Nous l'avions rencontrée tout juste avant son départ.

Ses passions sont la découverte et les relations humaines. A 34 ans, Perrine Abelé, ergothérapeute, Chti d’origine aux cheveux et aux yeux clairs, est à la tête d’un projet qui rassemble des personnes handicapées et des personnes valides : "Handirection du monde". Pendant six mois, cette voyageuse va faire un tour du globe en huit étapes, rejointe dans chaque pays par un binôme "handi-valide", partie prenante de l’organisation. "Mon moteur dans la vie, c’est de révéler à chacun ce qu’il a de beau et de mobiliser des personnes aux capacités différentes autour d’un même objectif. Je souhaite montrer aux personnes en situation de handicap qu’elles peuvent sortir de l’assistanat et prendre en main leur vie", souligne Perrine, en bonne ergo qui vise l’autonomie. Le but de ce tour du monde est aussi de sensibiliser au handicap, de découvrir comment celui-ci est pris en compte dans d’autres pays, et de mettre en valeur des initiatives.

Catholique engagée, pas "grenouille de bénitier"

Outre son travail exercé auprès de personnes âgées et d’enfants polyhandicapés, cette dynamique célibataire, catholique pratiquante, mais pas "grenouille de bénitier", a donné beaucoup de son temps et de son énergie à des engagements bénévoles. Catéchiste dans un centre de rééducation pour enfants handicapés, elle a aussi été cheftaine scoute d’un groupe d’enfants trisomiques, et chargée de l’antenne logistique handicap pour un événement organisé par des jeunes professionnels chrétiens. Comment est-elle tombée dans la "marmite" du handicap ? "Quand j’avais huit ans, j’ai perdu un petit frère ayant une malformation cardiaque, confie Perrine. Je pense que cela m’a rendue sensible à la souffrance et qu’inconsciemment j’ai voulu 'sauver' des personnes fragiles parce que je n’avais pas pu sauver mon petit frère."

Indonésie, Cambodge, Madagascar...

Directe – parfois trop, concède t-elle –, elle apprécie l’authenticité des personnes en situation de handicap et est édifiée par leur humilité : "Il en faut beaucoup pour pouvoir dire 'je ne peux pas, aide-moi'. Dans la rue, les personnes avec un handicap sont sans cesse observées. Elles reçoivent des regards de tous types : bienveillant, compatissant, de dégoût, de peur, d’incompréhension… Non seulement, elles doivent faire plein d’efforts dans leur quotidien mais en plus mettre les autres à l’aise, c’est chaud !"

Ce 6 juillet, la globe-trotteuse met le cap sur le Canada, première étape d’"Handirection du monde", accompagnée de Ségolène, porteuse d’une trisomie 21 et de Capucine, étudiante en école de commerce. Viendront ensuite l’Indonésie, le Cambodge, Madagascar, le Bénin, le Maroc, la Turquie et le Chili, avec d’autres binômes. L’été dernier, un galop d’essai a eu lieu en Roumanie, avec Guillaume atteint d’une infirmité motrice cérébrale, en fauteuil roulant, et Emmanuelle, une jeune trentenaire consultante. "A l’étranger, le handicap crée de l’entraide et de la solidarité, raconte Perrine. Je me souviens d’un trajet en train où Guillaume avait dû s’allonger sur la banquette pour se reposer. Emmanuelle et moi, n’ayant plus de place, étions assises par terre. Des voyageurs se sont relayés tout le long du trajet pour nous parler et nous proposer une place ; c’était incroyable !"

Florence Chatel

Ombres et Lumière n°200

Livre : Handirection du Monde de Perrine Abelé, HDM Editions, décembre 2015, 21 euros.

Pour aller plus loin

A voir aussi