Sur le même sujet

  • Handicapés et battants

    Diffusé lundi soir, un documentaire de France 3 dresse le portrait de personnes qui tentent de surmonter le handicap au quotidien.

  • Présidentielle : ce que les candidats proposent sur le handicap

    Si le handicap est loin d’être au cœur de la campagne présidentielle, la plupart des candidats incluent des propositions dans leur prog

  • Les Super Héros

    Ce soir, avant la cérémonie d’ouverture des Jeux paralympiques de Rio, France 4 diffuse un documentaire présentant cinq athlètes frança

Jeudi 17 novembre a lieu le troisième débat pour les primaires de la droite et du centre. © Martin BUREAU / POOL / AFP

Jeudi 17 novembre a lieu le troisième débat pour les primaires de la droite et du centre. © Martin BUREAU / POOL / AFP

Primaires de la droite et du centre : quelles propositions pour le handicap ?

Quelles mesures proposent les différents candidats aux primaires de la droite? A la veille des élections des 20 et 27 novembre, ces derniers multiplient les prises de paroles envers les personnes en situation de handicap (10% de la population). Petit tour d’horizon.

Jean-François Copé : "Je suis persuadé que l’égalité des chances est possible dans une France solidaire et responsable." (Interview accordée à Handicap.fr, 16 novembre 2016) 

- "Accessibilité des lieux publics ou des transports" 

- Education : évaluation des besoins de l’enfant handicapé à chaque rentrée, formation des enseignants "sur les questions relatives au handicap au cours de leur formation initiale", augmentation des AVS individuels et collectifs, facilitation de la continuité des parcours scolaire et de l’accès à l’enseignement supérieur. 

- Emploi : "recours à des auxiliaires de vie professionnelle" sur le modèle des AVS. 

(Source Handicap.fr)

Dans son programme, proposant un gouvernement par ordonnances, Jean-François Copé lie le handicap aux "nouveaux besoins de santé et au vieillissement" de la population. Il propose par exemple de supprimer le caractère férié du 8 mai pour financer la recherche sur les maladies du vieillissement.

 

François Fillon : "Les personnes handicapées doivent avoir toute leur place dans notre pays. Le handicap est un enjeu de solidarité. Notre société doit être inclusive et ouverte à tous." (Extrait de son programme)

11 propositions dont :

- Reconnaître aux parents d’une personne handicapée un droit à la formation au moment de la découverte du handicap pour améliorer l’environnement et rendre la vie de la personne handicapée et de sa famille plus facile. Ce droit pourra être intégré dans le Droit à la formation et dans les congés formation.

- Soutenir les aidants familiaux en leur donnant un statut légal et fiscal et un "droit au répit" qui passe par une augmentation du nombre des établissements pouvant accueillir les personne handicapées et le développement des dispositifs de soutien comme le "baluchonnage" et "l’accueil temporaire".

- Favoriser la formation en alternance des personnes handicapées, avec l’accompagnement d’un tuteur, validée par un diplôme.

- Développer la prévention contre le suicide et les troubles mentaux pouvant générer un handicap (dépression, addictions…) avec la mise en place d’unités mobiles, afin de renforcer un diagnostic précoce.

(Source : son programme)

 

Alain Juppé : "Dans le prolongement de l’action de Jacques Chirac (…), franchir une nouvelle étape dans la construction d’une société inclusive." (Interview accordée à Handicap.fr, 16 novembre 2016)

- Une Conférence nationale sur le handicap au début de son quinquennat.

- "Chaque année, un rapport détaillé sur les conditions de vie des personnes handicapées sera rendu public. Il sera présenté et discuté au Parlement."

- "Inventer des lieux de vie innovants pour sortir de la seule alternative entre domicile et établissement."

- "Créer, avec les associations, un Institut national de l’autisme, pour développer la recherche et améliorer les conditions actuelles de prise en charge."

- Améliorer la vie quotidienne, l’autonomie, et l’emploi des personnes en situation de handicap par l’accessibilité, la simplification des démarches administratives, l’inclusion au collège, lycée, et en université.

(Source : Handicap.fr)

 

Nathalie Kosciusko-Morizet : "Il faut sortir ce sujet (la dépendance) du secret des familles et y apporter des solutions de financement et d’accompagnement à grande échelle." (Extrait de son programme)

- Un ministère à l’accompagnement de la vie, chargé du handicap et de la dépendance, pour conduire la réforme.

- Un financement privé fondé sur une augmentation de 5% des contrats d’assurance multirisques. Cette contribution obligatoire serait collectée par les assureurs.

- Ce financement destiné à l’accompagnement de la personne dépendante serait versé directement à un organisme (associatif ou privé) assurant cet accompagnement afin de développer l’emploi dans ce domaine et une labellisation des associations qui souhaitent s’occuper d’accompagnement.

(Source : son programme)

 

Bruno Le Maire : "…le handicap fait partie de notre vie et fonde une identité personnelle qui est une expérience riche d’enseignements pour les autres si elle est partagée." (Interview accordée à Handicap.fr, 14 novembre 2016)

- Faire du handicap la grande cause nationale du quinquennat pour changer le regard de la société sur le handicap.

- Elaborer un plan d’actions interministériel porté par un comité handicap rattaché au Premier ministre. Ce comité pourra fixer des objectifs opposables aux ministères sur les sujets jugés prioritaires comme l’éducation, l’accessibilité, l’emploi, la justice et la santé.

- Une attention est portée aux familles concernées par l’autisme avec la mise en place d’une commission parlementaire dédiée à l’évaluation de la prise en charge de l’autisme et du dernier plan autisme en France afin de faire évoluer la législation.

(Source : son programme)

 

Jean-Frédéric Poisson : "Je veux promouvoir des politiques publiques respectueuses de la dignité pour tous, jusqu’aux plus fragiles d’entre nous, de l’enfant à naître aux plus anciens d’entre nous, des personnes en situation de handicap aux grands malades et grabataires." (In Libérer la France de mai 68. Le Réveil).

Pas de mesures spécifiques au handicap, mais il promeut :

- la baisse du nombre d’avortements qui devient un objectif de santé publique. L’aide aux centres d’accompagnement à la grossesse est renforcée.

- Le développement des soins et de la culture palliative est consacré comme une priorité de santé publique.

(Source : son programme)

 

Nicolas Sarkozy : "Face au handicap, il faut être humble car on ne peut qu’alléger un peu la difficulté d’une personne, d’une famille…" (Interview accordée à Handicap.fr, 10 novembre 2016)

- Suppression des charges sur les emplois familiaux.

- "Réunion d’Etats Généraux sur le handicap pour établir une feuille de route : constat, besoins prioritaires, principes d’actions"

- Créations de places en établissements. - Politique d’accessibilité en partenariat avec les associations.

- Permettre aux travailleurs handicapés de cumuler salaire et Allocation adulte handicapé.

(Source : Handicap.fr)

Ombresetlumiere.fr – 16 novembre 2016

Pour aller plus loin

A voir aussi