Sur le même sujet

  • Les P’tits Explorateurs

    Le studio d’images drômois Folimage distribution présente un programme d’animation constitué de quatre petites histoires autour du thèm

  • Théâtre : Journal de ma nouvelle oreille

    Dans "Journal de ma nouvelle oreille", en ce moment au Studio Hébertot, Isabelle Fruchart, devenue subitement sourde à 70% à

  • La prunelle de mes yeux

    L’histoire : Théo et Andréo, deux frères grecs, trentenaires parisiens un peu « losers », emménagent dans un nouvel immeuble.

Dans "Journal de ma nouvelle oreille", Isabelle Fruchart évoque la surdité partielle, un handicap invisible.

Dans "Journal de ma nouvelle oreille", Isabelle Fruchart évoque la surdité partielle, un handicap invisible.

Théâtre : Journal de ma nouvelle oreille

Dans "Journal de ma nouvelle oreille", en ce moment au Studio Hébertot, Isabelle Fruchart, devenue subitement sourde à 70% à 14 ans, raconte son histoire. Une pièce à voir pour comprendre de l’intérieur ce que vivent les personnes malentendantes.

A 37 ans, pour la première fois, Isabelle, comédienne, entend sa nièce chuchoter à son oreille et cela suffit à l’émerveiller. C’est l’histoire de cette renaissance aux sons, aux bruits, à la vie, qu’Isabelle Fruchart raconte et joue dans Journal de ma nouvelle oreille, jusqu'au 25 novembre au Studio Hébertot (Paris 17e). Devenue subitement sourde à 70% à l’âge de 14 ans, la jeune femme n’a été diagnostiquée qu’à 26 ans, appareillée onze ans plus tard. Entre temps, elle s’est adaptée.

Avec sincérité et une légèreté qui tient de la fable, la comédienne entraine le spectateur dans ses redécouvertes agréables – bruit de l’eau qui coule, de la vaisselle qui s’entrechoque –, cacophoniques – fond sonore d’une brasserie –, décevantes – certains sons ne parviendront jamais jusqu’à son cerveau et même appareillée, elle reste malentendante. "Mon handicap est invisible, lâche-t-elle, soit les gens l’ignorent soit ils l’oublient."

Poétique, la mise en scène sonore de Zabou Breitman invite le spectateur à se glisser dans les oreilles d’Isabelle pour participer lui aussi à ces nouvelles expériences et comprendre ce qu’elle a pu traverser parfois d’incompréhension et de solitude, pour rire aussi de certains quiproquos.

Au-delà du récit autobiographique, Journal de ma nouvelle oreille ouvre à une réflexion : que comprenons-nous de ce que nous entendons ? Et comment écoutons-nous ? Qu’est-ce que le handicap ? Qui est handicapé ? Pourquoi nous habituons-nous à nos sens ? On en ressort avec le désir d’ouvrir grandes ses oreilles et d’écouter chaque son sourdre de la vie. Avec tout son corps et son cœur aussi.

Florence Chatel, ombresetlumiere.fr – 25 septembre 2015

Journal de ma nouvelle oreille, texte et interprétation d’Isabelle Fruchart, adaptation, mise-en-scène et scénographie de Zabou Breitman, Studio Hébertot jusqu'au 25 novembre 2015.

Pour aller plus loin

  • Les P’tits Explorateurs

    Le studio d’images drômois Folimage distribution présente un programme d’animation constitué de quatre petites histoires

  • La prunelle de mes yeux

    L’histoire : Théo et Andréo, deux frères grecs, trentenaires parisiens un peu « losers », emménagent dans un nouvel imme

  • Le cœur en braille

    Le 28 décembre, sort en salles, "Le coeur en braille".

A voir aussi