Sur le même sujet

Une amitié salvatrice

Véritable remède contre la morosité, le film "Intouchables" est aussi une histoire d’amitié qui triomphe du malheur.

D’emblée le ton est donné : une course poursuite dans Paris, une simulation d’une crise d’épilepsie, des flics qui se font avoir comme des enfants. Driss, l’homme des cités, essuie la bouche pleine de bave de Philippe, ancien directeur délégué des Champagne Pommery : "C’est dégoutant, je ne sais pas comment vous faites ça."

Rire du handicap pour conjurer le malheur, et coûte que coûte s’en sortir, c’est le pari lancé par Intouchables, le film d’Olivier Nakache et Eric Toledano qui raconte la rencontre, improbable mais réelle, de Philippe Pozzo di Borgo, riche aristocrate issu d’une prestigieuse lignée corse, devenu tétraplégique à la suite d’un accident de parapente en 1993, et de son auxiliaire de vie, Abdel Sellou, jeune caïd sortant de prison. Tout oppose ces deux hommes mis à la marge de la société par leur handicap physique ou social : milieu, culture, goûts, langage. Pourtant une même énergie à se jouer du destin et des convenances, un humour salvateur, et peu à peu une amitié solide, va les lier. De ces contrastes et des situations cocasses qui en découlent, on rit de bon cœur. Mais le film ne serait qu’une succession de gags, parfois lourds ou attendus, s’il n’évoquait en filigrane la grande dépendance, les soins quotidiens qu’elle implique, la douleur physique, les effets secondaires des médicaments.

Qu’est-ce qui maintient debout, Philippe, même rivé à un fauteuil roulant ? Devant l’un de ses proches, inquiet de voir un repris de justice pénétrer dans l’hôtel particulier du 7e arrondissement, il justifie son choix de garder Driss : lui au moins le considère comme quelqu’un à part entière. A l’opposé des gestes techniques, de la pitié et de l’ennui, il y a l’amitié, la tendresse et la vie. Servi par le talent des acteurs – François Cluzet et Omar Sy –, Intouchables ne dit pas autre chose. 5% des bénéfices sont destinés à Simon de Cyrène, une association soutenue par l’OCH, qui vient d’ouvrir un lieu de vie à Vanves (Hauts-de-Seine) pour personnes traumatisées crâniennes ou cérébro-lésées. Une raison de plus pour y aller !

Florence Chatel, - Ombresetlumiere.fr, 9 novembre 2011

A regarder :Intouchables, une comédie réalisée en 2011 par Olivier Nakache et Eric Toledano, 1h 52min.

A lire :Le second souffle, de Philippe Pozzo di Borgo, Ed. Bayard, 282 p., 14,90 euros.

Pour aller plus loin

A voir aussi