• "On apprivoise Guillaume dans le temps. Comme le mystère, il se dévoile à la fois dans la totalité de sa présence mais aussi dans le secret de l’attente, dans sa fréquentation" témoigne Cédric Gicquel, son papa.© DR

    Tu es mon poids d’amour

    Administrateur du Groupe Polyhandicap France, Cédric Gicquel est le père de trois enfants dont Worou-Guillaume, 9 ans. Il médite sur le mystère de l'enfant polyhandicapé, entre extrême vulnérabilité et incitation à l'amour.

    Lire la suite
  • "Malgré toutes ces douleurs, et peut-être même grâce à elles, dès que je regarde les seize années écoulées auprès de Philippine, je ne regrette rien", témoigne Sophie Lutz.© DR pour Ombres et Lumière

    Sophie Lutz : "Philippine me fait faire un énorme travail intérieur"

    Accompagner son enfant polyhandicapé au quotidien est un véritable défi. Notre chroniqueuse confie son expérience du découragement, du doute, mais aussi de la confiance et de l’espérance.

    Lire la suite
  • "Chaque couple est différent, mais il est sûr qu’Adrien nous a poussés à regarder et mettre en place ce dialogue très rapidement pour tenir", témoignent Isabelle et son mari. © DR

    Notre couple à l’école de notre fils polyhandicapé

    Bientôt trente ans de mariage ! Trente ans qu’Isabelle et son mari travaillent au dialogue et à l’harmonie dans leur couple, poussés par Adrien leur fils aîné polyhandicapé, très sensible à l’atmosphère familiale.

    Lire la suite
  • © Luc Tesson pour Ombres et Lumière

    Je me sentais verrouillée

    Attendre un autre enfant ? Cette question, beaucoup de parents se la posent après la naissance d’un enfant porteur de handicap. Béatrice est la maman de trois enfants dont la cadette Louise est polyhandicapée.

    Lire la suite
  • "En vacances, je regarde ma fille, Marie-Liesse, différemment. Je la prends comme elle est", témoigne Anne-Sophie. © DR

    Mon cœur de maman est plus disponible

    L’été peut être l’occasion d’entrer dans un temps de gratuité avec son enfant porteur de handicap et de poser sur lui un nouveau regard.

    Lire la suite
  • "Faire du sport avec nos enfants différents, c’est être ambitieux et réalistes à la fois… Cela permet de traverser l’épreuve du regard des autres", témoigne Stéphane le papa d'Aymeric. © DR

    Ma vie comme un trail

    Dimanche 21 juin, c'est la fête des pères ! L'occasion de découvrir ce beau témoignage de Stéphane, papa d’Aymeric, 14 ans, qui a un retard psycho-moteur. Grand sportif, il ne manque pas une chance de vivre de petits challenges avec son fils.

    Lire la suite

Pages

A voir aussi