Une journée ordinaire

La journée a été un peu compliquée. Paul a fait bêtises sur bêtises.

D'abord mon téléphone sous l'eau du robinet, puis le pot de café en poudre renversé dans toute la cuisine. Dans la voiture, il a attrapé un paquet de petits beurres avec lequel il a manqué de s'étouffer. Il a fallu s'arrêter en urgence sur le bord de la route pour le faire recracher. L'après-midi, impossible de travailler, avec ses cris et ses allers-retours incessants. En sautant sur son lit, il a de nouveau cassé une latte. C'est sûr, un gaillard d'1m 85 ! Tout le monde était à bout. Mais le clou, ce fut la boîte de bonbons. Elle était destinée à une amie de ma fille pour son anniversaire et les deux derniers louchaient dessus avec envie depuis plusieurs jours. Il avait fallu rappeler de nombreuses fois qu'il était interdit d'y toucher ! Tout le monde cria ! La boîte éventrée était renversée sur le lit de Paul qui se régalait. Ma fille, furieuse, se fâcha fortement contre son frère. Mes tentatives pour lui rappeler que c'était parfaitement inutile la contrariaient d'autant plus. Elle m'expliqua bien légitimement toute l'injustice de sa situation ! Les deux autres faisaient mine de la soutenir dans sa révolte mais leurs yeux pétillaient, trop heureux de l'aubaine… La fameuse boîte enfin ouverte grâce à Paul, on va pouvoir finir les bonbons collés sur le lit en toute légitimité!

Le soir, en nettoyant les draps, la voiture, la cuisine et mon téléphone, je riais encore de la scène. Rien de grave finalement aujourd’hui. Je suis un peu fatiguée mais il n'y a pas eu de blessé dans la journée et pas trop de disputes. On était tous ensemble… et les bêtises n'ont pas été perdues pour tout le monde! Merci Paul.

Marie-Amélie Saunier, ombresetlumiere.fr – 13 novembre 2017

Marie-Amélie Saunier est veuve, mère de quatre enfants, dont Paul, atteint d’autisme.

Sur le même sujet